top of page

Tuto : La lenteur du bol pincé.

Tuto sur la pratique du bol pincé qui surprend parfois le débutant par sa nécessaire lenteur, ici une brève explication.

Bol primitif
Les pièces pincées, raffinées et/ou primitives.

Je voulais évoquer à l'attention des débutants, la technique du bol pincé car elle recèle certains secrets qui parfois se cachent loin sous les doigts.

Les cours de façonnage de "Chawan" amènent parfois les élèves de l'atelier à pratiquer cette technique ancestrale s'il en est une, puisque ne nécessitant d'aucun autre outil que ses mains.

Attention, au delà de l'aspect très technique d'un tuto bol pincé, je voulais plus aborder ici la posture personnelle qui doit être la nôtre dans cette pratique.


Une balle de terre dans une main, on démarre par une percé avec l'autre main, sa main adroite, puis on entame le long processus de pincé et du déploiement de la terre.


Les départs des débutants sont souvent beaucoup, beaucoup, trop rapides. L'attention portée à la terre est primordiale pour un bon déroulé de la création. Le temps ne doit plus compter. Même si avec l'expérience on va plus vite, cette vitesse n'offre jamais de très bonnes choses et tout l'enjeu est de la contenir. Les images parlent souvent assez bien, imaginez que vous ayez pour projet de gravir une montagne avec un dénivelé important, démarrer en sprint ne vous mènera jamais au sommet quand le pas lent et rythmé de l'alpiniste vous assurera la réussite.


Une balle de terre progression vers le bol pincé.
Exemple d'une progression d'une pièce pincée avec un grés de Saint Amand

En premier lieu la percée doit toujours se faire sur une alternance de rotation afin d'obtenir un rond parfait jusqu'à trouver son épaisseur de pied.

Ensuite le pincé est alterné d'une rotation, toujours à l'aide de la main qui supporte la balle de terre. Le point de départ se situe au fond de la pièce, la logique est en réalité quasi la même que sur un tour mais en beaucoup plus lent, on tourne, on déploie et on monte en ordonnant une forme. Il va falloir répéter les passages et monter par demi-niveaux afin de toujours bien homogénéiser sa paroi sous les doigts.

Les premières rotations et palpations de la terre commençant par la zone basse, au fond de notre pièce, il est donc normal qu'un stock de terre plus épais se trouve au-dessus de notre zone de travail. Pour une bonne répartition, le conseil : tourner peu, pincer beaucoup (mais avec une pince délicate).

L'inverse qui est souvent le cas en débutant, donne des pincements beaucoup trop puissants en nombre beaucoup trop insuffisant puis des rotations très marquées, le tout créant des empreintes de doigts très blessantes dans votre pièce et donc une irrégularité dans son épaisseur.


bol pincé en grés
Bol pincé et pied coupé dans la masse.

Enfin la consistance de la terre est primordiale pour une bonne pratique. Une terre trop tendre ne vous rendra pas la tâche facile. Par contre, lorsque les premières montées sont arrivées à terme, il est possible de reprendre votre pièce une fois la terre cuir afin d'affiner encore vos parois.


Vous l'aurez compris, la vitesse est l'ennemi de la pièce pincée. Autant une pièce peut sortir du tour en 5 minutes lorsque le tourneur est aguerri, autant un bol pincé doit se façonner dans la patience.



Bol primitif en pincé et émaillé.
Bol pincé et craquelé, pour une recherche de pièce très primitive.


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page